La journée mondiale de la liberté de la presse : Lutte permanente contre l’autarcie informationnelle

Le 3 mai est la journée mondiale de la liberté de la presse. Créé par l’ Assemblée Générale des Nations Unies, cette journée est un symbole fort de la liberté d’expression. C’est également une manière de faire rappeler aux gouvernements l’article 19 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme “Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontière, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit”. La date rappelle la déclaration de Windoeck du 3 mai 1991, mise en place contre l’autarcie informationnelle, en faveur de la presse africaine. C’est aussi un moyen de défendre la liberté d’expression face à l’autarcie informationnelle qui règne dans plusieurs pays tels que l’Iran, la Chine ou la Corée du nord.

Un événement consacré à la liberté de la presse dans le monde est organisé du premier au quatre mai 2017 en Indonésie. Le site de l’UNESCO explique les principaux thèmes qui seront évoqués lors de cet évènement :

La justice pour tous comme condition préalable à la liberté d'expression et au développement durable”

“Promouvoir le potentiel des médias comme catalyseurs de paix et d’entente mutuelle.”


 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.