La triste liste des journalistes tués en 2017

 

Dans son rapport de décembre 2016 sur les journalistes et collaborateurs de médias otages ou détenus dans le monde, RSF notait que, outre la Turquie où depuis le putsch raté de juillet le nombre de journalistes emprisonnés a quadruplé, "les autres principaux geôliers sont la Chine, la Syrie, l’Iran et l’Égypte qui concentrent à eux seuls plus de la moitié des journalistes, blogueurs et collaborateurs de médias détenus à travers le monde".

L'ONG tient également  la triste liste des 4 journalistes tués depuis le début de l'année.


Journalistes

https://rsf.org/fr/barometre?year=2017&type_id=233#list-barometre

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×